La FrenchTech, quoi en penser?

Ka French Tech est un label ayant pour objectif de collaborer avec toutes les startups françaises spécialisées dans le numérique, pour en faire des leaders dans leur domaine. La French Tech est soutenue par Fleur Pellerin depuis l’année 2013. Voici de plus amples détails sur ce phénomène.

Qu’est-ce que la French Tech ?

La FrenchTech désigne l’écosystème des entreprises françaises, en passant par leur provenance au niveau national et international.

La FrenchTech représente aussi un label français qui récompense tous les pôles métropolitains reconnus au niveau de leur écosystème.

En 2014, neuf villes françaises ont eu le privilège de faire partie de ce label. Ces villes sont : Lille, Lyon, Grenoble, Marseille, Montpelier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes.

Quels critères pour être labélisés ?

Recevoir une FrenchTech est un privilège. Pour l’avoir, il est important qu’une ville respecte certains critères.

Tout d’abord, son écosystème numérique doit être impeccable. Cela signifie que sa taille doit être importante et que son dynamiste en vaut le mérite.

Ensuite, le réseau d’acteurs publics et privés se mobilisant pour cette cause doit être large.

Après, l’environnement jour un grand rôle dans l’obtention d’une FrenchTech, notamment le milieu urbain. Les infrastructures, les bâtiments emblématiques ou encore les aménagements doivent être attractifs.

Enfin, il est important qu’il y ait des espaces d’expérimentation.

Quel est l’objectif de la FrenchTech ?

L’objectif de ce label est de permettre à toutes les entreprises françaises à travailler ensemble, afin d’offrir une réelle identité visuelle à toutes les startups françaises collaborant ensemble pour que l’échange puisse être facilité entre elles.

C’est à ce niveau que nous parlons alors du concept d’économie solidaire. En fait, la FrenchTech se fixe aussi pour objectif de hisser aux premières places toutes les entreprises françaises spécialisées dans le domaine du secteur numérique.

Quelques avantages d’avoir la FrenchTech pour les étrangers

Il est possible pour une entreprise d’entamer une procédure administrative appelée « FrenchTech Visa ». Cette procédure vise à obtenir un titre de séjour plus facilement pour des travailleurs étrangers.

Il est vrai que la FrenchTech facilite et accélère ces formalités administratives. Cependant, comme tout processus, il est important de respecter certains critères.

Tout d’abord, au cours des cinq dernières années, l’entreprise doit avoir été bénéficiaire d’un soutien public à l’innovation.

Ensuite, une partie du capital de la société doit être détenue par un tiers, c’est-à-dire une entité qui se charge de financer et d’investir pour de nouvelles entreprises présentant des innovations.

Enfin, un projet d’accompagnement pour les entreprises innovantes a été mise en place par la société au cours des cinq dernières années.

Il est à noter que la demande de ce « FrenchTech Visa » se fait directement en ligne, sous la condition que le contrat de travail du salarié concerné présente un réel lien avec l’objet ou le projet de recherche de la société.

Puis, la rémunération du salarié doit être supérieure à deux SMIC annuels. Le titre de séjour est alors valable pour une durée de 4 ans renouvelable.